06/10/2022

Aujourd'hui nous mettons en lumière le projet Finstraat à Molenbeek-Saint-Jean. Celui-ci consiste à transformer un ancien bâtiment industriel avec une petite maison ouvrière attenante en logements collectifs et diversifiés comprenant des espaces partagés et un jardin urbain.

Bien des travaux ont été réalisés au cours de ces derniers mois. Après le placement des conduites d'égout, des citernes d'eaux pluviales de respectivement 5.000  & 3.500 litres ainsi que du renforcement de l’ensemble des fondations, le sol du rez-de-chaussée a pu être remblayé et la première partie des menuiseries extérieures en bois FSC placée dans le patio .

Le toit a été intégralement isolé et étanchéifié.

Les maîtres d'ouvrage ont par ailleurs décidé de "sacrifier" l'espace de vie et les chambres à coucher initialement prévus à l'étage supérieur au profit d'une terrasse de toit dotée d'une partie couverte à l'avant.  Cet espace vert plus grand sera accessible à tous les résidents et offrira davantage de possibilités de partage et d'utilisation simultanée. La crise sanitaire a en effet montré qu'il est important pour le bien-être mental d'avoir un accès à un espace extérieur et à un coin de verdure.

En outre, la maçonnerie de toutes les baies des façades avant et arrière a été réalisée avec des briques récupérées. Ces briques provenaient de travaux de déconstructions antérieures sur le site et ont été soigneusement sélectionnées et nettoyées en vue de leur réutilisation. Les deux portes d'entrée ont été équipées de seuils en pierre bleue, également récupérés lors de la démolition d'une ancienne école.

Enfin, les travaux d'installation des différentes technologies (système de ventilation, chauffage par le sol et pompe à chaleur) ont également débutés.

Finstraat est un projet qui relève bien le défi environnemental et utilise les matériaux disponibles et les ressources naturelles de manière exemplaire.

08/02/2022

Aujourd'hui, nous nous rendons à Molenbeek pour constater l'avancement des travaux du projet Finstraat, lauréat be.exemplary 2018.

Le projet consiste à revaloriser un bâtiment industriel avec une maison ouvrière attenante et à le transformer en logements collectifs et diversifiés tout en respectant le patrimoine architectural. Il prévoit également des espaces partagés ainsi qu'une connexion avec un jardin urbain.

Au cours des derniers mois, ce sont principalement des travaux structurels et techniques de stabilité qui ont été réalisés dans l'immeuble industriel au n°40 : au cœur du bâtiment, 12 micropieux, de 12 m de profondeur chacun, ont été placés pour servir de fondation à la nouvelle cage d'escalier.  Les escaliers en béton ont été coulés sur place.

La dalle de toiture a été renforcée par une couche de béton de compression adaptée à la toiture terrasse.

En outre, toutes les ouvertures dans les planchers existants de l'ancien escalier et du monte-charge ont été refermées par des dalles en béton et certaines baies ont été quant à elles obturées/maçonnées avec des briques de récupération.

Dans l'ancienne maison ouvrière du n° 42, le sous-sol et le rez-de-chaussée ont été entièrement décapés et une nouvelle dalle de béton a été placée au sous-sol.

La fin des travaux est prévue pour septembre 2022.

09/06/2021

Aujourd'hui, nous nous intéressons à l'état d'avancement du projet rue Fin.

Le sol a été entièrement assaini au cours du mois de mai après la découverte de la contamination : la dalle de béton du rez-de-chaussée a été retirée et le sol a été excavé sur 50 cm.  Au niveau de la dernière colonne, où se trouvaient une ancienne fosse de lubrification et une cabine de pulvérisation, l'excavation est allée jusqu'à 1m60.

Les travaux de démolition à proprement parler ont déjà débuté en avril 2021.

Le toit a été entièrement enlevé et la dalle de béton au-dessus des différents étages a été partiellement démolie en fonction du patio.

L'ancien monte-charge a été démonté pour être emmené avec la menuiserie extérieure.

Les pignons en maçonnerie ont été partiellement déconstruits.  Les briques ont ensuite été triées et nettoyées pour être réutilisées lors des travaux de construction du gros œuvre. Un bon exemple de l'application de l'économie circulaire où le bâtiment existant est la principale source de matériaux.

HAUT