Bois

L’urbanisation et l’accroissement de la population humaine exercent de plus en plus de pression sur les précieuses ressources de notre planète.  C’est pourquoi nous devons également remettre en question notre manière de construire. Le bois est l’un de nos matériaux les plus traditionnels, il joue un rôle clef.

Pourtant, en tant que matériau de construction, le bois inspire toujours une réaction émotionnelle. L’utilisation du bois ne peut évidemment se dissocier des efforts de reboisement en tant qu’élément d’une stratégie de limitation des émissions.

L’utilisation du bois dans la construction émet moins de carbone en comparaison avec l’impact de l’acier et du béton.  C’est pourquoi une utilisation accrue de bois dans la construction alliée à une bonne gestion forestière pourra faire baisser l’impact CO2.

Dans cette série, nous montrons de quelle façon une série de projets be.exemplary en tiennent déjà compte dans leur conception.

Jolly, lauréat be.exemplary 2019

Jolly joue la carte de la construction des ossatures en bois en préfabrication.  Il s’agit d’une méthode flexible, sèche, légère et rapide : l’ensemble du bâtiment se compose d’une construction CLT qui a été monté en l’espace de seulement quelques semaines.

Le Cross Laminated Timber (CLT), ou bois à couches croisées, est un produit de bois innovant qui est composé de lattes collées entre elles en croix.  Ces lattes peuvent être utilisées pour les éléments de murs, de sols et de toitures, en perçant au préalable toutes les baies et ouvertures (fenêtres, portes, conduites électriques).  Cela permet de construire rapidement, précisément, rapidement et simplement.

L’utilisation de matériel sur le chantier est limitée, ce pourquoi la méthode est particulièrement bien adaptée à des projets disposant de peu d’espace.  Comme il s’agit d’une méthode sèche, l’humidité propre à la construction est quasiment absente et il n’est pas nécessaire de chauffer le logement pour le sécher. La construction par ossature de bois est économique en énergie, tant pendant la construction qu’à l’usage.

Jolly se compose d’espaces de vie confortables affichant un look bois rustique et chaleureux et permettant un climat intérieur sain : le bois ‘respire’ et permet l’hygrorégulation qui permet à son tour l’absorption d’humidité excessive.

Projet 506, lauréat be.exemplary 2019

Le projet 506 concerne la démolition d’une petite maison ouvrière et la construction d’un logement trois chambres pour une famille, avec une ossature préfabriquée en bois.

Comme ce projet se situe le long d’une chaussée fort fréquentée, on a notamment opté pour cette méthode de construction rapide, limitant les nuisances à un minimum.

Après l’implantation des fondations, on a réalisé une modélisation en 3D de la nouvelle maison, ce qui a permis la préfabrication précise de l'ossature en bois (avec les étages, les cloisons, la façade et le toit) en atelier.

Au total, il aura fallu seulement 4 jours pour monter cette ossature en bois.

Malgré la petite taille de la parcelle, la nouvelle maison est spacieuse, confortable et lumineuse. La construction en bois est laissée visible autant que possible.  La conception de la maison, la méthode de construction, le choix des matériaux de finition ont tous été inspirés par une recherche de simplicité, de rationalité, d'écologie et de durabilité.

Brunfaut, lauréat be.exemplary 2016

Pour la rénovation de la tour Brunfaut, le but serait de réintroduire le bois dans la construction d’habitations sociales.

Le Cross Laminated Timber (CLT), ou bois à couches croisées, est très robuste, et également appelé ‘le nouveau béton’.  Actuellement, il existe des bâtiments allant jusqu’à 24 étages qui sont réalisés avec ce matériau.

Ainsi, à partir du sixième niveau, des planchers en CLT sont placés jusqu’au 22e étage, le plus haut.  Grâce à la mise en œuvre de cette technique de fabrication, on peut achever jusqu’à un étage par semaine.  Le plancher en bois massif reste visible comme plafond et confère ainsi un aspect chaleureux aux appartements.

L'enveloppe extérieure de la tour est revêtue de caissons de façade préfabriqués en bois, remplis de laine minérale.  La toiture sera également construite en bois massif.

Le choix du bois s’explique par son score élevé sur le plan de la durabilité et de la prestation énergétique.  De plus, le placement des constructions en bois sur place génère une petite quantité de déchets et est peu énergivore.

Jaspar, lauréat be.exemplary 2018

Le projet Jaspar consistait à transformer un logement avec des chambres de bonnes en appartement duplex avec trois chambres, en utilisant une ossature préfabriquée en bois.

Après la préfabrication de la construction (le cadre en bois, les cloisons de séparation et les planchers en placage hêtre laminé) à l’atelier, le montage sur le site n’a pris que quatre jours.

Le bois de hêtre provient de l’exploitation forestière durable et possède de remarquables caractéristiques techniques pour la construction en bois, comme par exemple une capacité de support plus élevé que le bois de conifères.

Le choix de la préfabrication permet le démontage et la réutilisation des différents éléments.  L’utilisation de matériel est réduite car la structure est légère.  Les déchets de coupe sont recyclés à l’atelier.  Les nuisances pour le voisinage pendant les travaux sont réduites grâce à un montage rapide et des déchets de chantier réduits.

Optima, lauréat be.exemplary 2018

Des panneaux CLT (Cross Laminated Timber) sont utilisés en toiture en pente des bâtiments Optima et De Kriek.

Ce matériau léger permet de ne pas surcharger la structure qui le soutient. Il est laissé brut sur tous les plafonds intérieurs et extérieurs du dernier niveau.

Les préaux  sur le site sont également construits avec ce matériau.

Le système de préfabrication est non seulement très flexible et facilement démontable, mais il permette également de minimiser les déchets sur chantier et de raccourcir les délais.

HAUT