Suite au lancement récent de rénolab, une nouvelle édition de be.exemplary n'est actuellement pas à l'ordre du jour. Afin de tirer un maximum d'enseignements, be.exemplary invite tous ses followers à suivre l'évolution de ses chantiers lauréats sur sa page Facebook et Instagram. Pour d'éventuelles candidatures relatives à la rénovation durable, rdv sur renolab.brussels.

beexemplary

Intéressons-nous aujourd’hui un peu plus en détail à la « technique du Pisé »Le choix du bon matériau peut permettre une réduction considérable de l’empreinte écologique de l’ensemble du processus de construction. La terre crue, en tant que matière première pour la construction, peut être utilisée sous sa forme naturelle sans ajout de produits chimiques ou nocifs pour l'environnement.Les constructions en loam (et/ou « terre crue ») n’ont pratiquement aucun impact sur l’environnement. Le loam (dans son sens littérale) est un mélange d'argile, de limon et de sable. L'extraction peut avoir lieu à proximité du chantier, la matière première est réutilisable et, en tant que matériau resté naturel, elle ne constitue pas une charge pour l'environnement. Ce n'est pas le cas des matériaux de construction à forte consommation énergétique tels que les briques, le ciment et les produits en béton.Dans un certain nombre d’appartements du projet Tivoli, lauréat be.exemplary 2017, le choix a été fait d'utiliser des techniques de construction utilisant la terre crue. Certains murs ont été parachevés avec un enduit à la terre crue en lieu et place du plafonnage traditionnel, une chape traditionnelle et son revêtement ont été remplacés par une (chape) couche de terre crue damée, polie et vernie et grâce à une technique d’aplatissement de loam (également appelé la technique du pisé), un muret de séparation a été réalisé. (cfr Instagram, www.instagram.com/beexemplary/)Dans la vidéo suivante (©Le13H TF1), vous allez découvrir comment ces techniques connaissent de plus en plus de succès chez nos voisins du sud.***Vandaag belichten we de pisé- of stampleemtechniek.De juiste materiaalkeuze kan een aanzienlijke verkleining betekenen van de ecologische voetafdruk van het hele bouwproces. Ongebakken aarde als grondstof voor de bouw kan in haar natuurlijke vorm, zonder enige toevoeging van chemische of milieuonvriendelijke producten toegepast worden.Zo is bij leembouw en/of bij de bouw met ongebakken aarde geen sprake van milieubelasting. Leem is een mengsel van klei, silt en zand. De winning kan in de nabijheid van de bouwplaats gebeuren, de grondstof is herbruikbaar en vormt als natuurlijk gebleven materiaal geen belasting voor het milieu. Dit is niet het geval voor energie-intensieve bouwmaterialen zoals baksteen, cement- en betonprodukten.Bij het project Tivoli, laureaat be.exemplary 2017, heeft men ervoor gekozen om leembouwtechnieken toe te passen in een aantal appartementen. Zo werden sommige muren met leemstucwerk afgewerkt in plaats van met klassieke bepleistering, werd de traditionele dekvloer en de toplaag vervangen door aangestampte, gepolierde en geglansde aarde en werd zelfs met behulp van de stampleemtechniek (ook pisé-techniek genoemd) een scheidingsmuurtje gerealiseerd. (cfr Instagram, www.instagram.com/beexemplary/)In de volgende video (©Le13H TF1) ziet u hoe leembouwtechnieken aan een opmars bezig zijn bij onze zuiderburen. ... See MoreSee Less

18/01/22  ·  

View on Facebook

be.exemplary est un appel à projets pour stimuler et récompenser les projets de construction et de rénovation exemplaires en termes de développement urbain durable

4 défis :  architecture et urbanisme, environnement, social et économie circulaire.
Subsides 2019 de 150€/m² à 250€/m², maximum : 325.000 euros par projet public, 475.000 euros par projet privé.
Candidats : tous les maitres d’ouvrage et auteurs de projets en Région de Bruxelles Capitale.
Un jury pour évaluer le caractère exemplaire et innovant des projets.

Fonctionnement

Les candidats au subside be.exemplary introduisent leur candidature avant les vacances d’été.
Elle comporte une note technique qui explique l’attitude du projet par rapport au 4 défis.
Après analyse profonde, le jury composé des partenaires et experts, se réunit en automne pour désigner les lauréats.

La désignation des lauréats a lieu en décembre.

Lauréats

Lauréats 2019 : 16 lauréats pour une enveloppe budgétaire globale de 3.000.000 d’euros

Lauréats 2018 : 9 lauréats pour une enveloppe budgétaire globale de 2.160.000 d’euros

Lauréats 2017 : 7 lauréats pour une enveloppe budgétaire globale de 2.200.000 d’euros

Lauréats 2016 : 10 lauréats pour une enveloppe budgétaire globale de 2.400.000 d’euros

16

lauréats 2019:

Carte d'aperçu de tous les lauréats (2016-2019)

Partenaires

logo urban

Jury

Un représentant d'urban.brussels

Un représentant de Bruxelles Environnement

Le maitre-architecte

4 experts externes

Observateurs : 2 représentants des Ministres de tutelle , Homegrade

HAUT